jejouedupiano.com

apprendre le piano sur jejouedupiano.com

25 juin 2010

Morceau "Un rock en feu"

Allez ce soir je vous gratifie de 1 ... 2 ....... 3 morceaux pour me faire pardonner d'avoir délaissé mon blog.

Vous devez commencer à me connaitre je ne suis jamais satisfait de mes prestations et encore moins quand je m'enregistre car je fais naturellement plus de fautes qu'en mode "off the record". De ce fait, j'ai plusieurs repoussé l'enregistrement de ces 3 morceaux.
Depuis le morceau "à petits pas" j'ai longtemps travaillé les 4 morceaux suivants :

  • Une histoire qui se finit bien
  • Un rock en feu
  • La sorties du blues
  • Promenade de famille

Concernant "une histoire qui se finit bien", ce morceau demande du travail car le déroulement des mesures doit se faire de manière naturelle et il va vous falloir bien travailler les passages de doigts sinon vous buterez toutes les 2 ou 3 mesures. C'est un morceau très agréable à jouer, si j'ai un peu de temps, j'essaierais de vous le poster. Par contre, j'ai du mal à ne pas quitter la partition en fin de morceau car sur les 6 dernières mesures il y a des accords plaqués qui retiennent toute mon attention visuellement et je termine ces mesures en regardant mon clavier. C'est plus un problème de repérage spatiale qu'autre chose car cette série d'accords plaqués reste encore assez nouveau et j'ai encore un peu de mal à garder mon regard sur la partition.

Bon vous allez me dire, il blablate celuivai là et on ne l'entend pas encore jouer. Et bien voici un rock, un rock en feu pour être plus précis, M. Colin s'est d'ailleurs amusé avec ce titre car avec le tempo de 222, nos doigts commencent à chauffer, à la limite de la combustion.
J'ai voulu vous poster le morceau à la vitesse maximum (enfin presque je dois être plutôt dans les 210), c'était un challenge car ce titre est redoutable. Par contre, vous repasserez pour que je joue le morceau avec les signes de reprises, je n'ai jamais réussi à le jouer 2 fois de suite sans erreur en m'enregistrant.

D'une manière détournée, M. Colin nous fait travailler  la gamme de do en large et en travers et c'est un excellent exercice en vue de travailler de l'impro rock. Des dièses et des bécarres corsent la difficulté et à ce stade c'est le rock le plus difficile que j'ai pu jouer, vous êtes prévenus !

Bon forcément à cette vitesse il y a des couacs mais j'aimerais vous y voir :-)

Google+